BE73 7331 0001 0060

Infos

Nouvelles

Recherché! Un(e) volontaire administratif(-ve) enthousiaste (FR/NL) pour l'accueil - 1 jour par semaine

Vous avez enfin d'occuper votre temps libre autrement? Non pas pour aller en mission en Afrique, mais pour faire partie d'une équipe d'accueil fantastique, chaleureuse et complémentaire à notre bureau de Malines?

Si vous êtres une personne pleine d'enthousiasme et possédant de l'expérience en travail administratif, engagez-vous dès à présent un jour par semaine chez Médecins Sans Vacances!

Nous recherchons quelqu'un pour venir travailler chaque lundi durant 8 heures.

Vous faites en sorte que chaque visiteur et collaborateur reçoive un accueil chaleureux. Vous êtes aussi en charge:

  • d'appuyer les différents départements au niveau administratif ou pratique

Sandrine doit sa vie à des médecins formés

Sandrine, une femme d'une trentaine d'années, a été amenée à l'hôpital d'Ijenda au Burundi dans un état critique. Mais nos collègues locaux, formés, ont heureusement pu la prendre en charge efficacement.

Une intervention chirurgicale indispensable

Lorsqu’elle est arrivée à l’hôpital, Sandrine (nom d'emprunt) était dans un état très inquiétant. La jeune femme souffrait de constipation depuis longtemps, avec des crises douloureuses de temps en temps. Mais cette fois, la douleur n’était plus supportable, elle vomissait et son ventre commençait à gonfler. Le diagnostic d’obstruction intestinale s’imposait et une intervention d’urgence devait être pratiquée. Heureusement, nos collègues locaux, médecins

3 questions à Claude Desaive, chirurgien et volontaire de terrain

Former des médecins jeunes et motivés à devenir chirurgiens : Claude Desaive a beaucoup d'expérience dans ce domaine en tant qu'ancien professeur à l’université de Liège (ULG). « C’est un privilège de pouvoir le faire maintenant depuis une quinzaine d’années dans différents pays africains », déclare ce volontaire de terrain de Médecins Sans Vacances.

Pourquoi êtes-vous volontaire chez Médecins Sans Vacances?

« Ce qui me motive, c'est de former des jeunes pour qui offrir de bons soins de santé est un moteur, plutôt que de gagner de l'argent. C'est un plaisir de pouvoir le faire entre autres au Burundi et en RD Congo ; je trouve le contact avec la population locale très agréable.