BE73 7331 0001 0060

Interview - “Jenga Maarifa est une pousse solide qui peut se transformer en un arbre fort"

En 2016, la province du Brabant Flamand a lancé le projet Jenga Maarifa – « construire la connaissance » en Swahili – en collaboration avec Médecins Sans Vacances. Ce projet repose sur la formation de techniciens hospitaliers en RD Congo et au Burundi. Car des soins de santé de qualité ne sont réalisables qu’avec du matériel fiable et des personnes qui ont les connaissances et les compétences pour bien l’entretenir.

Que feriez-vous avec une batterie plate, un aérosol sans masque ou une lampe d’opération qui n’éclaire que partiellement ? Dans nos structures de santé occidentales, nous pouvons facilement prévenir ces situations. Le personnel (para)médical en Afrique Sud-Saharienne, lui, est quotidiennement confronté à ces infrastructures défaillantes. L’OMS estime que, dans les pays en voie de développement, environ 50% du matériel médical ne fonctionne pas, n’est pas utilisé de manière optimale ou n’est pas entretenu. Les appareils sont obsolètes, les pièces de rechange sont trop coûteuses ou ne sont pas disponibles, et les techniciens ne sont pas formés. C’est pourquoi un projet tel que Jenga Maarifa est si important dans le paysage des soins de santé. Nous contribuons ainsi à l’amélioration du matériel médical et à la formation des techniciens.

WARD HERMANS (65), ingénieur civil et industriel est, en tant que volontaire de Médécins Sans Vacances, très impliqué dans les formations Jenga Maarifa.

Ward Hermans : « Ma femme a travaillé comme infirmière et volontaire de terrain chez Médecins Sans Vacances. Elle a ensuite travaillé comme responsable de l’internationalisation à la Thomas Moore Hoogeschool de Malines. Pour étoffer son cours, elle a invité des personnes ayant une expérience à l’étranger, dont des volontaires de Médecins Sans Vacances. Un jour, elle a appris que l’organisation cherchait aussi – à côté des médecins et des infirmiers – des techniciens pour réparer des panneaux solaires et l’électricité dans les hôpitaux partenaires. Je trouvais cela formidable comme évolution en tant qu’ingénieur industriel en construction, et je me suis immédiatement porté candidat. Depuis, je pars régulièrement en mission en RD du Congo. »

L'expérience Jenga Maarifa

« En février 2018, je suis parti en mission à Bukavu dans le cadre du programme de formation Jenga Maarifa. Nous avons expliqué la chaîne du froid aux techniciens hospitaliers locaux, ainsi que tout ce qui concerne la stérilisation. J’ai trouvé cela extrêmement intéressant et j’ai décidé d’élaborer un module en plus au sein de cette formation sur « l’inventaire des appareils médicaux et du matériel technique. »

« Je suis retourné en mai à Bukavu. Durant deux semaines, j’ai donné une formation autour du thème de l’inventaire avec, entre autres, Rik Vereecken et Jean-Claude Tewa (de MSF Supply). Comment faire en sorte que les appareils médicaux, les ressources (énergie, eau…), les bâtiments et le matériel soient régulièrement contrôlés ? Où, en quelle quantité et pour quoi conserver les pièces de rechange ? Comment mettre de l’ordre dans les affaires ? Quand et comment travailler de manière préventive ou « curative » ?... Cela semble évident pour nous, mais dans des lieux où l’on utilise à peine un ordinateur, c’est une autre affaire. Tout rassembler au sein d’un inventaire simple et clair est indispensable pour un bon déroulement au sein de l’hôpital et le travail avec les différentes équipes.

À l'oeuvre à Bukavu

Après une formation théorique à laquelle 16 techniciens hospitaliers ont participé, nous nous sommes penchés sur la pratique. Nous avons accompagné des petits groupes composés de 4 techniciens, à chaque fois pour une durée d’une semaine et au sein d’un hôpital différent. Après une semaine, chaque formateur se chargeait d’un autre groupe de 4 techniciens dans un autre hôpital. Chacun pouvait ainsi effectuer son stage à différents endroits et mettre son savoir en pratique sous l’œil attentif de différents formateurs.

Des formations fantastique

« Je suis vraiment content. C’était sans hésiter une des missions les plus utiles que j’ai effectuées. La façon dont la formation Jenga Maarifa est organisée est aussi bien pensée : des modules courts, étalés, qui se succèdent parfaitement bien. Le niveau est bon et la formation couvre les besoins de base nécessaires à presque chaque hôpital dans la région des Grands Lacs (Rwanda, Congo-Est, Burundi). Nous avons mis l’accent sur les principes de base des canalisations, de l’électricité, de l’électronique, de l’inventaire et de l’organisation. Des connaissances et compétences transposables dans le contexte local et enseignées de manière structurée, aussi bien sur le plan théorique que pratique. »

« Les réactions des techniciens et des responsables des hôpitaux sont aussi positifs. Une fois la formation terminée, les participants continuent à communiquer entre eux et à se motiver. Ils restent en contact et s’échangent les connaissances via des groupes WhatsApp. De cette manière, la connaissance et le soutien continuent à se développer même quand nous ne sommes pas sur place. Fantastique, non ? »

« Pour le moment, nous avons dispensé les derniers modules pratiques du projet de formation Jenga Maarifa. Mais lorsqu’on voit ce que cela engendre sur place et la différence que cela fait pour les hôpitaux partenaires, il devrait y avoir une suite ! En effet, nous pouvons encore enseigner de nombreuses connaissances et poursuivre le soutien et le suivi. »

Share/Save