BE73 7331 0001 0060

"Je suis familière avec les pathologies rencontrées sur place!"

Marie-Louise Ndayishimiye est une anesthésiste-réanimatrice burundaise. Plusieurs fois par an, elle se rend dans nos hôpitaux partenaires pour échanger ses connaissances avec le personnel soignant. Son ancrage local comporte de nombreux avantages, notamment une meilleure connaissance du contexte sanitaire et des pathologies rencontrées sur place.

Échanger ses connaissances

« Je suis anesthésiste-réanimatrice dans une clinique au Burundi. Depuis 2011, je participe aux activités organisées par Médecins Sans Vacances en tant qu'experte locale. J'accompagne les anesthésistes et le personnel infirmier de nos hôpitaux partenaires sur des thèmes tels que la sécurité en anesthésie, l'application sans risque de certaines techniques d’anesthésie, la réanimation du patient (aussi en néonatologie), la surveillance et la gestion des complications pendant et après l'opération, la gestion et l'équipement des salles de réveil, l'hygiène au bloc… »

Missions et supervisions

« En 2019, j'ai participé à deux missions en gynécologie et obstétrique dans les hôpitaux de Muramvya et Buhiga (Burundi). Les missions mixtes (réalisées par une équipe de volontaires de terrain belges et d'experts africains, ndlr) permettent un partage d'expérience très intéressant. En tant qu'experte burundaise, je connais le contexte sanitaire du pays, ce qui facilite l'identification des besoins et la communication avec les collègues locaux et les patients. Je suis aussi plus familière avec certaines pathologies rencontrées sur place. Je reste également facilement joignable pour les partenaires en dehors des missions (ou d'autres activités de soutien) : ils peuvent par exemple me demander un avis sur un cas compliqué ou le transfert d'un patient. J'ai suivi récemment une formation donnée par Médecins Sans Vacances pour réaliser des "supervisions formatives" auprès de nos partenaires : plusieurs fois par an, en-dehors des missions, je me rendrai quelques jours chez certains de nos hôpitaux partenaires, afin d'identifier avec eux les problèmes rencontrés en anesthésie/réanimation et trouver des solutions durables ensemble. »

  

Des soins qui s'améliorent 

« Je constate de belles améliorations dans les hôpitaux partenaires où je me suis rendue, comme à l'hôpital de Buhiga. Les homologues sont devenus de plus en plus autonomes pour certaines techniques d'anesthésie enseignées par les équipes de Médecins Sans Vacances. L'hygiène au bloc s'améliore, les soins post-opératoires aussi. C'est vraiment gratifiant ! Plusieurs hôpitaux s'approvisionnent maintenant localement en médicaments et consommables de qualité, ce qui est aussi une belle avancée pour être plus autonome sur le long terme. Et puis, l'équipement des hôpitaux s'est aussi amélioré, ce qui permet une meilleure prise en charge des patients ! »

Share/Save