BE73 7331 0001 0060

Krista Vandenborre : « L’organisation est essentielle pour garantir la qualité des soins »

Krista Vandenborre porte une double casquette chez Médecins Sans Vacances : elle est volontaire de terrain et, depuis avril 2018, elle est également présidente de notre conseil d’administration. Spécialiste en management hospitalier, elle aide les hôpitaux à améliorer leur organisation interne. 

Après ses études d’infirmière, Krista se spécialise en santé publique et en économie des soins de santé. Aujourd’hui, elle travaille comme conseillère indépendante dans les hôpitaux belges, afin de les aider à optimiser leur fonctionnement. « Je conseille les hôpitaux dans différentes situations: fusion, collaboration entre des services médicaux, conflits au sein d’un service, amélioration du fonctionnement d’un ou plusieurs services… en bref, tout ce qui relève de la gestion et de l’organisation de l’hôpital», explique Krista.

L’organisation : un aspect souvent négligé 

«J’ai participé en 2005 à la toute première mission de gestion hospitalière chez Médecins Sans Vacances. Depuis lors, je suis partie une dizaine de fois en mission pour appuyer différents hôpitaux partenaires. L’aspect organisationnel est souvent négligé au sein des hôpitaux partenaires (tout comme dans certains hôpitaux en Belgique, d’ailleurs!). Pourtant, une bonne organisation garantit la prise en charge efficace des patients. C’est donc un aspect essentiel pour garantir la qualité des soins.»

Le dossier médical unique du patient 

À l’hôpital de Walungu, en RD Congo, Krista a mis en place, ensemble avec ses collègues de l’hôpital, le système de dossier médical unique du patient. Ce système est bien connu chez nous : il s’agit de rassembler dans un seul et même dossier toutes les informations concernant un patient. «Cela permet à n’importe qui et à tout moment d’être au courant de l’état de santé du patient, de ses antécédents, des traitements qu’il prend, de ses spécificités (allergies, par exemple…», explique Krista. « Pour chaque patient de l’hôpital, nous avons donc rassemblé les documents qui étaient éparpillés dans les différents services et nous avons créé un dossier personnel. Depuis lors, ce système a été instauré dans sept hôpitaux partenaires de Médecins Sans Vacances. Mon collègue Molière, avec qui j’ai travaillé à l’hôpital de Walungu, est maintenant expert en la matière et implante ce système dans d’autres hôpitaux.»

Un système essentiel 

Lors d’une de ses missions, une patiente qui avait perdu connaissance a été admise à l’hôpital. Ses papiers d’identité ont permis au staff médical de rechercher son nom dans la base de données de l’hôpital. « Son dossier médical a été retrouvé et indiquait que la patiente souffrait de diabète. Elle était inconsciente car le taux de glucose dans son sang était beaucoup trop haut! » Le coma dit « hyperglycémique » est une complication très grave du diabète, qui nécessite d’agir en urgence. En connaissance de cause, le personnel médical a pu directement administrer le traitement adéquat à cette patiente, qui s’en est donc sortie. Voilà pourquoi ce dossier médical unique est essentiel!

En route vers l’IME Kimpese 

« Cet été, je repars en mission à l’IME Kimpese, un hôpital de l’Ouest de la RD Congo qui rencontre des difficultés de gestion en raison de nombreux changement au sein des équipes. Durant deux semaines, je vais donc appuyer mes collègues locaux et mettre en place, avec eux, différentes méthodes pour améliorer cet aspect. » 

 

Share/Save