BE73 7331 0001 0060

L'épidémie d'Ebola a atteint le Sud-Kivu (Est du Congo)

Fin de la semaine dernière, les autorités sanitaires provinciales du Sud-Kivu en RD Congo nous ont informés que trois cas d'Ebola avaient été signalés, à savoir une mère et ses deux enfants ayant fui la ville de Beni pour Mwenga (à 120 km de Bukavu).

Depuis lors, la femme est décédée et son enfant est en cours de traitement. Malheureusement, sa famille a emmené l'autre enfant, également infecté, dans la forêt voisine. Cela complique considérablement la détection de personnes avec qui il est entré en contact.

Annulation provisoire des missions

Après avoir consulté notre conseiller médical dans cette région, le Dr Kash Karubara, nous avons décidé d'annuler les cinq missions avec volontaires de terrain au Sud-Kivu, dont le départ est prévu pour août, septembre et octobre. Les expéditions au Rwanda et au Burundi se poursuivront.

Soutien continu aux hôpitaux partenaires

Avec nos partenaires congolais, nous examinons maintenant de quelles autres manières nous pouvons continuer les soutenir les hôpitaux dans leur fonctionnement quotidien et dans la prévention de la maladie à virus Ebola.

Nous équipons actuellement les points de contrôles à la frontière avec des thermomètres flash, utilisés pour détecter le virus Ebola. Nous investissons également dans la mise en place de différents points d'eau où les habitants de la région peuvent se laver les mains. De cette façon, nous contribuons à améliorer l'hygiène et à réduire les risques de transmission de l'épidémie.

Au cours de l'année dernière, nous avons organisé deux formations à Bukavu sur la prévention de l'Ebola en collaboration avec d'autres organisations partenaires. Nous continuons également à offrir un soutien aux personnes ayant participé à ces formations.

Suivi rapproché

Nous regrettons profondément la situation et espérons que cette épidémie d’Ebola sera enrayée le plus rapidement possible. Nous continuons de surveiller la situation de près avec nos hôpitaux partenaires et notre conseiller médical local, le Dr Kash Karubara.

 

Share/Save