BE73 7331 0001 0060

Nouvelle direction chez Médecins Sans Vacances

Médecins Sans Vacances accueille Stefaan Bonte (°1974) comme nouveau directeur.
 
Stefaan a plus de 20 ans d'expérience dans la coopération au développement belge et internationale, tant au sein de notre pays qu'à l'étranger. Il a récemment travaillé au sein du réseau international AgriCord et, dans le passé, chez Trias et Caritas International. Stefaan connaît le terrain et a une grande expérience en "people management". Il est familier avec des domaines tels que le développement de stratégies, la conception de programmes et le développement de partenariats, la communication et la collecte de fonds, la sensibilisation et le travail bénévole, les échanges peer-to-peer, etc. Stefaan a étudié l'histoire moderne à la KU Leuven et le "Management Interculturel & Communication Internationale" à la Thomas More Hogeschool de Malines.
 
Aujourd'hui, il fait son arrivée chez Médecins Sans Vacances et voit des opportunités dans la crise actuelle du coronavirus pour développer davantage l'organisation.
 
Stefaan : « L'Europe a résolument opté pour un partenariat plus égalitaire avec l'Afrique. La nouvelle réalité du COVID-19 rend cette relation d'autant plus importante. La pandémie actuelle et l'urgence croissante de la crise climatique montrent à quel point nos deux continents sont interdépendants et pourquoi il est si important qu'ils prennent tous deux des mesures urgentes pour saisir les opportunités communes et relever les défis.
 
La crise sanitaire que nous vivons a réaffirmé l'importance d'un système de santé de qualité, tant ici que dans d'autres parties du monde. Elle a mis à rude épreuve la résilience des hôpitaux et du personnel médical. En tant qu'organisation, nous devons oser tirer les leçons de cette crise et nous préparer à un avenir de plus en plus imprévisible. Il est temps de façonner "la nouvelle normalité".
 
Il est impressionnant de voir à quel point Médecins Sans Vacances a fait ses preuves à cet égard. Nous avons par exemple pu rebondir rapidement grâce au développement d'un bureau régional au Burundi, à nos partenaires locaux et à de bons contacts avec les autorités locales. Les experts locaux sur le terrain ont pu continuer à soutenir les hôpitaux pendant cette crise. Dans un même temps, nous avons dû chercher d'autres moyens de travailler, par exemple en organisant des séances de coaching virtuelles avec des volontaires de terrain. La crise du coronavirus a montré que nous devons être agiles et continuer à trouver des réponses aux besoins du terrain.
 
Nous voulons le faire avec toutes les personnes impliquées dans notre organisation et continuer ainsi à travailler sur notre mission. Le réseau de volontaires, ainsi que le nombre croissant d'experts locaux en Afrique, sont des ingrédients uniques et confèrent à Médecins Sans Vacances une forte légitimité. De cette façon, nous pouvons renforcer la capacité des hôpitaux et du personnel médical de manière durable et réciproque, afin qu'ils puissent assumer leur rôle au sein de systèmes de santé fragiles et s'efforcer d'offrir des soins médicaux de qualité et accessibles, axés sur le patient.»
Share/Save