BE73 7331 0001 0060

Choisir les hôpitaux.

Essayer, c’est la base du succès.

Hoe werken we 1

Médecins Sans Vacances travaille à la demande d’hôpitaux africains. Mais ce n’est que lors d’une première véritable collaboration que nous voyons si nous pouvons nous embarquer avec l’hôpital en question. C’est donc toujours une équipe expérimentée qui traite pour la première fois avec un nouveau partenaire.

Ils ont la tâche importante de voir s’il est possible pour MSV de travailler dans l’hôpital. Pour reprendre les paroles de notre directeur : « The proof of the pudding is in the eating. »

Si, après la première mission, nous entendons tant nos bénévoles que l’hôpital local dire : « C’est un succès ! », nous pouvons développer un partenariat durable. À partir de ce moment-là, nous pouvons composer des équipes qui offrent aussi une chance à de nouvelles personnes.

Travailler là où c’est nécessaire.

Quand Médecins Sans Vacances décide de collaborer avec un hôpital, nous dressons un plan d’action avec la direction locale. Ce plan est le point de départ d’un partenariat de longue durée au cours duquel différentes équipes visitent chaque année l’hôpital pour le renforcer.
MSV travaille dans des pays considérés par les Nations Unies comme faisant partie des pays les moins avancés (pays PMA) où règnent une stabilité politique et une sécurité suffisante.

Nos bénévoles aiment l’aventure, mais ont leur travail et leur famille en Belgique. Ils ne peuvent pas partir si leur sécurité n’est pas garantie. Actuellement, nous travaillons au Congo, au Rwanda, au Burundi, en Tanzanie, en Zambie, au Benin, au Burkina Faso et au Cameroun.

Travailler pour les gens qui en ont besoin.

Outre la situation de l’hôpital, il est aussi important pour nous de savoir si :Hoe werken we 2

  • beaucoup de gens pauvres s’y rendent
  • l’hôpital a du personnel qui peut être formé
  • l’infrastructure est suffisante pour y travailler et y loger.

 


Étant donné que nos missions ne durent généralement que deux à trois semaines sur le terrain, l’hôpital doit aussi être accessible en deux jours de trajet … et sans que notre équipe soit séparée.